Catégorie : Bolivie

Nouvelle vidéo à venir

Nous vous partagerons bientot la nouvelle vidéo #IlsSontDemain réalisée pour la Fundación Mosoj Ph’unchay « nuevo Amanecer » à Cochabamba, en Bolivie.

Mais en attendant cette diffusion, nous vous présentons Elena, un sacré petit bout de femme de 13 ans, avec un sourire et une attitude positive à toute épreuve.

La pire des épreuves elle l’a justement vécu, le 16 octobre 2016.
Elle a le courage et la volonté de nous la conter, face caméra.
Une vulgaire dispute entre soeurs qui dérive et la voici qui se retrouve avec un corps brûlé à plus de 60%, par de l’essence.
Jamais elle n’avait imaginé que sa vie pouvait prendre un tel tournant.
Aujourd’hui elle a déjà passé 7 opérations, grâce à l’aide de la fondation. Mais il en reste encore 6. Elle nous parle des douleurs insoutenables.
Des douleurs physiques mais surtout un mal-être général.
Au-delà d’une rééducation physique, c’est également un accompagnement psychologique, une rééducation mentale, esthétique et nutritionnelle qui l’attendent pendant de nombreuses années.
Une vie qui a changé mais un mental d’acier pour dessiner l’avenir avec de plus jolies couleurs.

 

Interview d’un Médecin pas comme les autres…

Lorsqu’un homme décide de tout donner pour la cause des enfants brûlés de son pays !

Le Docteur Oscar Romero Cardozo a créé la fondation des enfants brûlés de Cochabamba il y a 10 ans. Il s’y implique aujourd’hui à 150% en plus de son travail à temps plein à l’hôpital. Calcul impossible n’est-ce pas ?

L’inconnue dans l’équation s’est surement l’incroyable volonté de faire changer le monde de la santé.

Discours à découvrir dans notre prochaine vidéo …

Le quotidien de Mosoj Ph’unchay

Fundación Mosoj Ph’unchay « nuevo Amanecer ». c’est l’actuel quotidien de 18 frimousses boliviennes qui n’ont rien demandé à la vie et qui ont pourtant reçu un bien triste cadeau.

Ils jouaient dans la cuisine, ils couraient dans les champs ou ils dormaient simplement et voilà que se passe le terrible accident.

Des parents paniqués.
Un médecin de campagne.
Un hôpital souvent trop loin.
Des opérations toujours trop chères.
Une urgence immédiate.
Des soins nécessaires pendant de longues années.
Mais enfin … Mosoj Ph’unchay

Qui signifie « nouveau lever de soleil » en Quechua.

Depuis 10 ans, la fondation des enfants brûlés de Cochabamba (Bolivie) accueille gratuitement des dizaines d’enfants dont les familles n’ont pas les ressources nécessaires pour accéder aux hôpitaux classiques.
C’est à la fois un internat dans lequel certains vivent depuis plusieurs années, des séances de physiothérapie quotidiennes pour les enfants du centre et la population avoisinante, des consultations médicales gratuites le jeudi, la distribution gratuite de médicaments et pommades pour grands brûlés et bien d’autres actions.

Ils ont besoin d’aide. Beaucoup. Toujours.

Nous allons essayé de retranscrire ça en images et d’apporter un coup de pouce, à notre manière, caméra sur l’épaule et main dans la main pendant quelques semaines.

 

 

Prix « jeunes » du concours vidéo Don’t Keep Calm

SUPER NEWS !!!

Ils Sont Demain a remporté le prix « jeunes » du Festival Vidéo Don’t Keep Calm organisé par l’ONG française ACTED grâce à notre vidéo de l’Ecole Mobile !

Une belle valorisation de notre travail Ils Sont Demain mais surtout la démonstration de l’importance de l’accès à l’éducation pour tous, partout dans le Monde et sous toutes ses formes !

Qu’en est-il du respect des Droits de l’Enfant à travers le Monde?

Ici en #Bolivie, les termes de Santé, d’Education et de Liberté résonnent très fort auprès des enfants qui en sont beaucoup trop souvent privés.

Mercredi 12 avril marquait la journée de l’enfance dans le pays. Le CERPI (Centre d’éducation alternative) dont fait partie l’Ecole Mobile a organisé toute une semaine d’activités autour des droits et devoirs de chacun.

Chaque petite tête travaille donc à la construction de son Monde, à la construction d’un Monde meilleur.
Et nous on prend conscience que nous n’avons jamais eu besoin de nous demander si nos droits étaient respectés quand on était petit. Quelle chance d’habiter la France!

#IlsSontNotreAvenir #IlsSontDemain #RespectonsLesDroitsDelEnfant